Situation inédite en betteraves

Une année balayée d'un revers de pulvé ... quelle tristesse !

C'est la boule au ventre que certains agriculteurs ont été contraints de détruire leurs parcelles de betteraves.

En cause, plusieurs herbicides contenant des substances interdites dans l'Union Européenne.

Ordonnée par le ministère de l'agriculture, c'est 1,5 % de la production nationale qui ne sera pas récoltée cette année (chiffre en date du mois d'Aout).

En parcourant la plaine, on remarque que la Marne et les Ardennes sont particulièrement touchées.

Alors que débutent les premiers arrachages, les résultats semblent corrects même si la richesse manque dans certaines parcelles.

C'est donc une campagne au goût amer qui démarre dans nos campagnes.